Information

Avis à la population :

Les bureaux de l’Administration communale de Trois-Ponts seront fermés à partir du 24 décembre (12h) jusqu'au 28 inclus, ainsi que le 31 décembre (12h) et 1er janvier 2020 en raison des fêtes de fin d'années.

(En cas d'extrème urgence UNIQUEMENT, vous pouvez former le 0476/35.31.05 ou le 0499/05.74.38)

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Folklore / Légendes / Le pêcheur aux écrevisses

Le pêcheur aux écrevisses

Le pêcheur aux écrevisses

Version PDF

 

Autrefois, la pêche aux écrevisses, abondantes dans nos rivières, était une activité assez lucrative.

 

Vers 1790, le jeune Mathieu Mathy, pour satisfaire au désir de la plaisante et coquette Henriette Neucy, s’initia à cette technique très particulière à « l’îlot des Mohèts ».

Suite à un malentendu, la jeune fille ne put déguster les crustacés promis. Furieuse, elle partit vers la ville. Privé de cette charmante compagnie pendant six longues années, Mathieu pris goût à son métier et vendit ses écrevisses dans les plus grands hôtels de la région.

 

Un beau jour, il rencontra Henriette dans l’un de ceux-ci. Elle avait fort changé depuis leur séparation : devenue riche et prétentieuse, elle proposa néanmoins à Mathieu de le prendre pour époux.

Celui-ci, après maintes hésitations, refusa catégoriquement : une fortune si rapidement faite lui semblait louche…

 

C’est ainsi qu’il pêcha toute sa vie, subsistant péniblement mais honnêtement en compagnie de son épouse, une fille simple mais au cœur bien plus franc que celui de la belle Henriette…