Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Folklore / Légendes / Le Maréchal de Fosse Pierre André

Le Maréchal de Fosse Pierre André

Le Maréchal de Fosse Pierre André

(Lu Tchesseux du makrales)

Version PDF

 

Les Tchesseux du makrales (chasseurs de sorcières) étaient des guérisseurs non patentés, connaissant beaucoup de remèdes familiers. Les gens des campagnes ardennaises pensaient que le savoir des ces rebouteux était lié en partie aux esprits fantastiques.

 

Il est question ici du Maréchal Pierre André Lambert, habitant à Fosse et connu même dans les pays limitrophes pour ses cures miraculeuses. Là où les médecins renonçaient, il obtenait neuf fois sur dix la guérison.

 

L’une des plus célèbres fut celle d’un personnage important de Spa, qui après avoir poursuivi le Maréchal devant les tribunaux et l’avoir fait condamner à 1200 franc d’amende pour exercice illégal de la médecine se vit obligé lui-même de recourir à la science de cet homme généreux suite à une épouvantable inflammation intestinale proclamée mortelle.

Une fois guéri, il dut insister beaucoup pour remercier son bienfaiteur par le don d’un cheval de ses écuries.

En effet, Lambert était assez riche et ne se faisait pas payer pour ses services. Il allait même jusqu’à payer la note à l’auberge de Fosse où s’arrêtaient ses « patients ».

Notre guérisseur procédait toujours de la même manière. Dès l’entrée du solliciteur, il prenait une large feuille de papier, en barbouillait les quatre coins de signe cabalistiques, puis posait au centre sa signature en toute lettres. C’était là son miroir magique !

Il le consultait quelques instants, murmurait quelques paroles bizarres, puis donnait son verdict sur le dénouement de la maladie.

 

Il guérit des milliers de personnes et à 77 ans mourut des suites d’une hernie mal soignée. Il fut enterré à Saint-Jacques et on raconte que son corps resta tel que le jour de sa mort.